Ensemble, toujours !

FR | EN

02 juillet 2014

Rétrospective 2013-2014 – Frédéric Iglesias

La saison européenne a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. Intéressons-nous au cas de Frédéric Iglesias.

Saison régulière

(44 matchs, 8 points, 2 minutes de pénalité, +2, 45 tirs)

Bonne surprise des Playoffs 2013, Frédéric Iglesias a vu sa licence B devenir une licence A du GSHC le 3 mai 2013. Désormais, c’est dans la cour des grands que le Genevois doit faire ses preuves, avec la pression qui en résulte. Cette pression, il ne l’avait pas eue contre Berne, puisqu’il n’avait strictement rien à perdre, mais tout à prouver.

Au début de saison, Frédéric sait qu’il sera attendu. Mais le retour de Goran Bezina et l’arrivée de Christian Marti font de lui le septième défenseur servettien. C’est d’ailleurs souvent lui qui a été l’« électron libre » dans l’arrière-garde, ne jouant pas avec un partenaire attitré, mais se retrouvant aux côtés des vétérans (Bezina, Jonathan Mercier ou Daniel Vukovic) au gré des rotations.

Au fil de la saison, il s’est retrouvé le plus souvent aux côtés de Mercier, alternant avec Eliot Antonietti en fonction des besoins spécifiques liés à chaque adversaire. Son rôle aura toutefois quelque peu diminué suite à sa blessure début décembre, puisque les différentes paires défensives ont trouvé leur alchimie au fil des matchs. Pourtant, en fin de saison régulière, suite à l’échange qui a envoyé Jérémie Kamerzin à Fribourg en retour de Romain Loeffel et la blessure de ce dernier, Frédéric est associé définitivement à Jonathan.

Buteur lors des Playoffs 2013, Frédéric n’aura pas trouvé le chemin des filets en 2013-2014. Il s’est fait l’auteur de huit assists. Le 16 novembre, lors de la défaite en prolongation à Rapperswil, il a distillé deux passes, un sommet cette saison pour lui cette saison.

Playoffs

(12 matchs, 0 point, 0 minute de pénalité, +3, 8 tirs)

Frédéric a été victime d’une « Iglesias » en Playoffs. Après sa performance de 2013, c’est un autre arrière arrivé de Martigny grâce à une licence B qui a attiré l’attention : Lionel Girardin. Frédéric s’est toutefois mis au service de l’équipe, travaillant pour aider ses coéquipiers à gagner des matchs.

Toutefois, il ne s’est jamais invité sur la feuille de pointage. Mais, comme en saison régulière, il a joué de manière correcte, n’écopant d’aucune pénalité (tout comme Girardin, Lennart Petrell et Eliot Berthon pour les « réguliers ») ! Son bilan est d’ailleurs impressionnant puisque, en 58 rencontres, Frédéric aura passé en tout en pour tout que deux minutes sur le banc d’infamie.