Ensemble, toujours !

FR | EN

28 mai 2014

Rétrospective 2013-2014 – Arnaud Jacquemet

La saison helvétique a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. Aujourd’hui, intéressons-nous à Arnaud Jacquemet.

Saison régulière

(41 matchs, 11 points, 6 minutes de pénalité, +1, 63 tirs)

Arnaud est arrivé par la « petite porte ». Sans équipe depuis la relégation de Langnau au printemps 2013, il reçoit un appel de Chris McSorley pour rejoindre les Vernets. Le Valaisan accepte et va rendre de larges services au GSHC durant toute la saison, malgré quelques épisodes malchanceux.

D’abord aligné dans un rôle défensif, Jacquemet va ensuite devenir un élément offensif. Chris McSorley l’aligne aux côtés de Kevin Romy et Denis Hollenstein, dans le rôle du gratteur. Arnaud applique les conseils et instructions de son entraîneur : il leur permet d’avoir des espaces et leur récupère les puck.

Mais Arnaud va aussi jouer de malchance. Au moment où il est le plus performant, une blessure à un pouce lui fait manquer sept matchs en novembre et en décembre. Touché à nouveau au même endroit, il manque les deux derniers matchs avant la pause olympique. Cette dernière lui permet heureusement de récupérer à temps pour les dernières rencontres de la saison régulière et les Playoffs.

Arnaud a inscrit son premier but lors du deuxième match de la saison. Il a également connu deux soirées de deux points : le 22 novembre contre Fribourg (deux buts) et le 1er mars contre Bienne (un but et une assist). Il a été le onzième compteur genevois cette saison.

Playoffs

(12 matchs, 0 point, 2 minutes de pénalité, -2, 12 tirs)

Au sein d’une ligne très surveillée, Arnaud ne peut pas amené autant qu’il le souhaite durant les séries. Il fait les frais des volontés de changements de Chris McSorley pour tenter de faire bouger l’édifice en demi-finale. Jacquemet est alors aligné comme 13e attaquant. Malgré un temps de jeu réduit, il tient à aider son équipe en étant prêt à entrer sur la glace à tout moment.

Avec un temps de jeu moins conséquent, Arnaud n’a pas pu s’inscrire sur la feuille de pointage lors des Playoffs.