Ensemble, toujours !

FR | EN

27 février 2014

L’Avant-match – Se placer

La fin de la saison régulière est à bout touchant. A trois matchs du terme, tout peut encore se passer, hormis pour la première place qui sera la propriété des ZSC Lions. Pour le GSHC, il ne manque que deux points théoriques pour être mathématiquement qualifié en Playoffs, mais s’il réalise au moins le même résultat que Lausanne demain soir, l’écart sera définitivement creusé.

Les Aigles ne doivent donc plus que penser à regarder derrière eux. Tout en s’assurant qu’ils ne manquent pas le bon wagon, ils peuvent viser plus haut que leur classement actuel. Leur adversaire de demain soir, Fribourg, ne possède en effet que huit points d’avance sur le GSHC.

Tout est donc possible en cette fin de saison régulière. Et c’est ce qui rend ces derniers matchs très intéressants. A Fribourg, demain, les Grenat vont tenter d’engranger un maximum de point pour, d’une part, décrocher le ticket définitif et, de l’autre, continuer à mettre la pression sur les clubs qui sont juste devant au classement.

Le match de demain sera arbitré par Markus Kämpfer et Danny Kurmann, assistés de Roger Arm et Peter Küng.

Samedi, les Grenat se produiront pour la dernière fois de la saison régulière aux Vernets. A cette occasion, ils accueilleront Bienne pour une affiche similaire à celle d’il y a 50 ans. En effet, en 1964, mais un samedi 29 février, le GSHC battait les Seelandais en finale de promotion pour la LNA.

Si les Aigles ne visent pas le même score (8-1), ils vont en tous les cas faire le nécessaire pour terminer le pensum à domicile sur un succès qui, on l’espère, sera plus que de prestige.

Les arbitres pour le match de samedi ne sont pas encore annoncés. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ICI. Le « 4e tiers » sera diffusé en direct de l’Eagle Lounge Club après le match avec Jean-Philippe Paradis et Jean-François Regali comme consultants.

Informations pour le match de samedi

Pour le coup d’envoi : La Fondation Neva et le GSHC 1964
Le coup d'envoi sera donné par Delphine Duchosal, directrice de la Fondation Neva, cause à l’honneur de demain soir, et un jeune hockeyeur qui participera, du 27 au 30 mars, au 4e Genève Futur Hockey Challenge. Rappelons que ce tournoi, dont la Fondation Neva sera le partenaire principal, réunira l’élite internationale, venue d’une dizaine de pays, des garçons et filles de 11 à 14 ans. Cinq catégories de jeu seront en lice, et les matches se disputeront à la fois sur les patinoires de Meyrin, Sous-Moulin et des Vernets.

Ils seront accompagnés par Jean-Pierre Kast et Edouard Rondelli, soit deux représentants de l'équipe ayant obtenu il y a 50 ans, par son double succès face à Bienne, la première promotion en LNA des Grenat.

Cause à l’honneur : Fondation Neva
La Fondation Neva a été créée en 2008 à Genève par la famille Timtchenko afin de renforcer les liens unissant la Russie et la Suisse. Le sport figure parmi les trois domaines de soutien de la Fondation, aux côtés des arts et de la culture, et des sciences. En Russie également, la famille Timtchenko œuvre depuis de nombreuses années à rendre le sport accessible au plus grand nombre et en particulier aux jeunes.

Animations aux Vernets
Première pause
A la sortie des joueurs, Calvin et Calvina prendront possession de la glace pour un jeu. Les spectateurs devront attraper un des cinq frisbees McDonald’s pour gagner deux menus « small » dans n’importe quel restaurant de l’enseigne. Pendant que les joueurs reprennent de l’énergie, ils pourront se divertir avec la première partie du bêtisier du GSHC. A la fin de la pause, les héros de 1964 seront présentés au public sur la glace des Vernets.

Deuxième pause
Les Geneva Wild Eagles Cheerleaders profiteront d’un moment de glace lors de la deuxième pause afin de montrer leur talent. Pendant la période de repos, la suite du bêtiser sera diffusée. Avant le retour des joueurs, les spectateurs auront droit à une plongée dans les archives avec le résumé original du match du 29 février 1964, synonyme de promotion en LNA.