Ensemble, toujours !

FR | EN

19 mai 2014

Rétrospective 2013-2014 – Matthew Lombardi

La saison helvétique a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. Aujourd’hui, intéressons-nous au PostFinance TopScorer, Matthew Lombardi.

Saison régulière

(46 matchs, 50 points, 54 minutes de pénalité, +14, 134 tirs)

Chris McSorley voulait être patient pour signer ses étrangers « 2013-2014 », bien lui en a pris avec sa pioche canadienne. Annoncé le 29 août, soit deux semaines avant le début de la saison, Matthew Lombardi a rapidement pris ses marques sur les glaces européennes et dans le vestiaire grenat.

Si Matthew est laissé au repos lors des trois premières rencontres, le temps d’appréhender son nouvel environnement professionnel, son expérience parle pour lui dès son premier match le 21 septembre. Il y inscrit en effet son premier point helvétique ce soir-là.

Critiqué pour son manque d’efficacité dans une certaine presse après un mois de compétition, il répond de la plus belle des façons en ouvrant son compteur « buts » le 11 octobre. Désormais lancé, le Montréalais anglophone prend ses responsabilités sur et en dehors de la glace. Il distille buts, assists ainsi que conseils aux plus jeunes, à commencer par Eliot Berthon et Noah Rod.

Sur la glace, il enchaîne les bonnes performances, brillant notamment lors du match du 12 décembre contre Bienne (deux buts et autant d’assists) lui permettant de s’emparer du maillot de PostFinance TopScorer. Il ne le lâchera plus qu’une fois, pour le MSC Winter Classic, alors qu’il est suspendu. En effet, son seul geste d’humeur de la saison est lourdement sanctionné : il a asséné un coup de coude au visage de Sebastian Schilt (Fribourg) le 7 janvier suite à plusieurs provocations.

Sa meilleure performance en saison régulière aura été le 1er mars lorsqu’il signe cinq points (un but). Il termine en tête du classement des compteurs, le premier depuis Juraj Kolnik 2008-2009.

Playoffs

(12 matchs, 9 points, 12 minutes de pénalité, +/-0, 24 tirs)

Lors des Playoffs, il abat le même travail, mais est moins récompensé au niveau comptable. Toutefois, avec ses deux coéquipiers de ligne, Kaspars Daugaviņš et Alexandre Picard, il mène l’attaque servettienne. Il inscrit d’ailleurs le plus beau but grenat des séries lors de l’Acte I des quarts de finale en trompant Daniel Manzato dans un angle plus que fermé.

Comme en saison régulière, il inspire ses coéquipiers par son leadership sur et hors de la glace. Il n’abandonne jamais, malgré la surveillance accrue dont il est l’objet, notamment de la part des ZSC Lions en demi-finale.

Son bilan à l’issue des Playoffs est de quatre matchs de deux points, dont les deux Actes I avec un but et une assist. Il termine 2e compteur genevois et 7e au niveau national.

Précédentes rétrospectives

Les licences B
Juraj Šimek