Ensemble, toujours !

FR | EN

07 juillet 2014

Rétrospective 2013-2014 – Kaspars Daugaviņš

La saison européenne a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. C’est un des meilleurs joueurs de la saison 2013-2014 qui est à l’honneur.

Saison régulière

(44 matchs, 44 points, 24 minutes de pénalité, +22, 111 tirs)

Guerrier dur au mal, leader dans le vestiaire et sur la glace, le Letton a plus qu’été une bonne surprise : il a été un élément extrêmement important pour le Genève-Servette Hockey Club lors de la saison 2013-2014. Comme Matthew Lombardi avec qui il a partagé la vedette, il a fait fi des critiques de début de saison pour s’imposer comme un des meilleurs joueurs de NLA.

Signé tardivement (le 20 septembre), mais très vite arrivé à Genève, il inscrit son premier point (une assist) à son premier match le 24 à Zurich. S’il ne convainc pas certains suiveurs après trois matchs (il s’est vu attribué un 2/10 dans un quotidien début octobre), il répond de la meilleure des manières, sur la glace, le soir même avec… deux points !

« Daug » va ensuite enfiler les points comme des perles sur un collier, concurrençant son camarade de ligne jusqu’au sprint final pour les Playoffs dans la lutte pour la tunique de PostFinance TopScorer. Mais l’apport de Kaspars n’est pas que comptable. Il prend très régulièrement la parole dans le vestiaire, aux pauses ou après les matchs, que ce soit pour encourager ses coéquipiers ou leur remonter le moral.

On l’a écrit, il a aussi été un guerrier dur au mal. En décembre, il se blesse à l’épaule. Une absence de quatre à six semaines est demandée par les médecins. Daugaviņš revient une semaine plus tard parce qu’il se sent apte à jouer.

Quatrième compteur de la Ligue, troisième au +/- (meilleur du GSHC), Kaspars est surtout le seul Aigles à avoir réussi un tour du chapeau (et même deux dans son cas) cette saison. Le premier était le 2 février à Davos et le second le 28 février à Fribourg.

Playoffs

(12 matchs, 13 points, 2 minutes de pénalité, +3, 31 tirs)

S’il a été plutôt bien surveillé en Playoffs, Kaspars a su échapper à la surveillance de ses adversaires. Il se bat sur chaque puck pour essayer de mener son équipe à la victoire. Kaspars a été autant utile et efficace en quarts de finale contre Lugano que contre Zurich en demi-finales.

Il a continué sur sa lancée de la saison régulière signant un point par match. Il a également terminé au troisième rang des compteurs des Playoffs derrière deux finalistes (et donc des joueurs qui ont joué plus de matchs que lui) ! Ses deux matchs à trois points (Acte III des quarts de finale et Acte I des demi-finales) ont bien évidemment aidé à une telle performance. Mais Daugaviņš aime les moments chauds et l’a prouvé tout au long de la saison.