Ensemble, toujours !

FR | EN

25 juin 2014

Rétrospective 2013-2014 – Tobias Stephan

La saison européenne a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. La rétrospective d’aujourd’hui ne couvre qu’une saison, mais c’est bien les cinq dernières qui en mériteraient une, voire plus.

Saison régulière

(47 matchs, 2.50 MBE, 1475 tirs reçus, 91.93%, 5 blanchissages)

C’est donc le dernier chapitre d’une belle aventure qui s’est écrit en 2013-2014. Une aventure qui a commencé en 2009 un peu à la surprise générale, mais qui n’a donc laissé personne indifférent. Tobias Stephan a réalisé sa tournée d’adieux à son image sportive : un extraterrestre devant les buts genevois.

Tobias n’a pas besoin de période de rodage, même si les premières statistiques ne sont pas forcément à son avantage. Et ce n’est pas le geste de frustration qui lui a valu trois matchs de suspension le 28 septembre qui a entravé ses performances.

L’ange gardien des Vernets a ainsi permis plusieurs fois à ses coéquipiers de garder des chances dans de nombreuses rencontres. Il est aussi une des raisons pour lesquelles le GSHC a décroché la quatrième place de la saison régulière.

Un petit tour statistique nous apprend que Tobias a bien aimé joué contre Bienne aux Vernets. Il a signé deux de ses cinq blanchissages contre les Seelandais (les 27 septembre et 12 décembre). En octobre, il a également enchaîné deux blanchissages à Ambrì (le 20) et contre Lugano (le 25). Deux matchs qui avaient été précédée d’une grosse performance contre Davos. Et Tobias n’a perdu qu’une seule fois lors des tirs aux buts.

Par rapport à ses confrères, il a été le deuxième portier le plus utilisé après Marco Bührer (différence de 47 minutes). Il se classe troisième pour les blanchissages (derrière Bührer et Lukas Flüeler, ex-aequo avec six). Enfin, il est également deuxième dans la catégorie « tirs reçus » derrière Benjamin Conz.

Playoffs

(12 matchs, 2.11 MBE, 385 tirs reçus, 93.51%, 2 blanchissages)

Tobias a su commencer idéalement les deux séries de Playoffs disputées par le GSHC. Contre Lugano, c’est une victoire 2-0 ; contre Zurich 5-0 au Hallenstadion. Le portier servettien a réussi là ses deux blanchissages des séries.

En quarts de finale, il a été largement dominant. Il avait le meilleur pourcentage d’arrêts du 1er tour avec plus de 96% en cinq matchs ! En demi-finales, les Zurichois ont trouvé la solution pour tromper régulièrement le portier grenat. Avec, parfois, une belle efficacité.

Malgré tout, au niveau statistique, Tobias Stephan a été un des meilleurs gardiens des séries. Pami les portiers qui ont joué cinq matchs au moins, il se classe deuxième, derrière Lukas Flüeler, pour la moyenne de buts encaissés, ainsi que pour les blanchissages. Il est toutefois premier au pourcentage d’arrêts.