Ensemble, toujours !

FR | EN

18 juin 2014

Rétrospective 2013-2014 – Lennart Petrell

La saison européenne a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. Aujourd’hui, Lennart Petrell est à l’honneur.

Saison régulière

(50 matchs, 21 points, 24 minutes de pénalité, +10, 87 tirs)

C’était peut-être l’étranger le moins prestigieux au moment de débarquer aux Vernets, mais son application au travail et son état d’esprit avaient convaincu Chris McSorley de lui offrir un contrat. Mais, à l’heure du décompte, Lennart est le seul des importés à avoir griffé la glace lors de chaque rencontres de saison régulière et de Playoffs.

Son rôle a évolué au fil des matchs. D’abord « protecteur » des buteurs grenat, il devient ensuite une des « armes » physiques du club des Vernets. Mais, que ce soit sur les deux premières lignes jusqu’en décembre, ou sur la quatrième après la Coupe Spengler, Petrell n’a pas oublié qu’un joueur étranger doit participer à la production offensive.

Même s’il a connu une longue disette au niveau des buts entre le 26 octobre et le 21 janvier (24 matchs sans marquer), « Lenni » a inscrit 21 points cette saison, un total dans la lignée de ses précédentes performances, en Finlande notamment. Car ce gros travailleur a toujours mis ses performances au service de l’équipe avant tout. Et ses coéquipiers ont apprécié son sens du sacrifice.

Le Finlandais a connu une très belle soirée le 26 octobre lorsqu’il a inscrit trois points (un but). Il a également connu deux matchs à deux points (un but et une assist). Sa fiche de +10 a fait de lui le quatrième dans ce domaine, à égalité avec Christian Marti et Daniel Vukovic, au sein du GSHC.

Playoffs

(12 matchs, 3 points, 0 minute de pénalité, +2, 16 tirs)

Désormais assigné à un quatrième trio qui fait des ravages, Lennart Petrell sera moins visible sur la feuille de pointage. Mais, comme il en a pris l’habitude depuis son association avec Chris Rivera et Roland Gerber, il met une grosse pression en zone offensive, tout en se dévouant corps et âme en zone défensive.

Comme l’ensemble de sa ligne, il a fait son travail contre Lugano sans avoir de conséquence sur l’évolution du score. C’est contre les ZSC Lions que les statistiques de Lennart Petrell ont évoluées.