Ensemble, toujours !

FR | EN

11 juillet 2014

Rétrospective 2013-2014 – Kevin Romy

La saison européenne a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. Kevin Romy est à son tour passé au crible de la rétrospective.

Saison régulière

(49 matchs, 34 points, 14 minutes de pénalité, -5, 78 tirs)

PostFinance TopScorer du GSHC en 2012-2013, Kevin est attendu au tournant par ses entraîneurs et ses partisans. D’autant plus que Chris McSorley lui a adjoint un certain Denis Hollenstein avec qui il fait des étincelles en équipe nationale.

Mais le Chaux-de-Fonnier vit un début de saison rempli de doute. En perfectionniste qu’il est, il cherche mais ne trouve pas de solution à cette disette de point et, surtout, de but qui dure les deux premiers mois de la saison. Pourtant, il ne se prend pas la tête et garde un état d’esprit positif afin de ne pas entrer dans une spirale infernale.

Tout se débloque le 1er novembre à Bienne. Seulement auteur de cinq assists lors des 18 premiers matchs, il trouve enfin le déclic alors que la saison des Aigles est vieille de 1143 minutes et 18 secondes ! Ce soir-là, le sourire sur le visage de Kevin en dit long sur le soulagement qu’il vient de vivre.

L’esprit enfin libéré de ce poids, il peut enfin retrouver son rôle offensif et sa régularité de pointeur. Et comme Denis Hollenstein suit le mouvement, Chris McSorley dispose donc de deux lignes offensives de haut niveau, rendant le GSHC plus difficile à manœuvrer.

34 points en 2012-2013 et … 34 points en 2013-2014. Kevin est un modèle de régularité. Dès le premier novembre, il tourne à un peu moins d’un point par match. Il se classe au 22e rang des compteurs de NLA, et au 5e du GSHC.

Kevin a manqué une rencontre en 2013-2014, mais ce n’était ni à cause d’une blessure ou d’une maladie. Non, le 7 janvier, Kevin est aux côtés de sa femme pour la naissance de leur premier enfant, une petite fille.

Playoffs

(12 matchs, 6 points, 8 minutes de pénalité, +1, 25 tirs)

Kevin et sa ligne ont été surveillés de près. Alors, lorsque Kevin a réussi à échapper au marquage des Luganais puis des Zurichois, il s’est invité largement sur la feuille de pointage. Deux buts lors de l’Acte III des quarts de finale et trois assists lors de l’Acte VI des demi-finales. A ces deux matchs, il faut également ajouter un but lors de l’Acte IV contre Zurich. Chris McSorley a donc profité de l’avantage de la glace et du dernier changement pour mettre en valeur son joueur de centre.

La régularité de Kevin, c’est aussi au classement des compteurs de NLA. Comme en saison régulière, il termine au 22e rang des attaquants (deux défenseurs ont réussi à s’immiscer dans le classement global). Il est également le 5e compteur du GSHC lors des Playoffs.