Ensemble, toujours !

FR | EN

30 mai 2014

Rétrospective 2013-2014 – Eliot Berthon

La saison européenne a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. Aujourd’hui, c’est au tour d’Eliot Berthon de passer sous la loupe.

Saison régulière

(46 matchs, 5 points, 18 minutes de pénalité, -3, 20 tirs)

L’attaquant de poche français a été utilisé à toutes les sauces par Chris McSorley, faisant de lui le joker grenat au cours de la saison. Son excellent travail pour le GSHC n’est d’ailleurs pas passé inaperçu puisqu’il a participé à ses premiers Championnats du Monde avec la France à la fin de la saison.

Eliot a commencé l’exercice aux côtés de Matthew Lombardi et Kaspars Daugaviņš. Aux côtés des deux attaquants étrangers, il a beaucoup appris : une expérience que le jeune attaquant n’oubliera pas et qui lui servira pour la suite de sa carrière.

Mais, au fil des ajustements effectués par Chris McSorley et des blessures, Eliot voit son temps de jeu diminuer. Là également, il y voit une opportunité : celle de travailler plus fort pour démontrer au boss qu’il en veut. Et, surtout, qu’il sera prêt le moment venu.

Il a dû se montrer patient, mais Eliot a finalement inscrit son premier but le 3 janvier contre Berne. Il n’avait, jusqu’à ce match, compté que deux assists.

Playoffs

(12 matchs, 1 point, 0 minute de pénalité, -1, 6 tirs)

La patience d’Eliot va payer. Alors qu’il sait déjà qu’il rejoindra l’équipe de France avec de fortes probabilités d’aller à Minsk, il prend la place d’Arnaud Jacquemet aux côtés de Denis Hollenstein et Kevin Romy au cours de la demi-finale.

Berthon a marqué un but en Playoffs, lors de l’Acte VI de la demi-finale. Un but qui a lancé les Aigles vers la victoire lors de ce match décisif et qui a prolongé la série pour quelques jours de plus.