Ensemble, toujours !

FR | EN

Match linked
23.06.2014

Rétrospective 2013-2014 – Eliot Antonietti

La saison européenne a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. Aujourd’hui, c’est un joueur qui vient de prolonger son contrat qui est à l’honneur.

Saison régulière

(46 matchs, 8 points, 22 minutes de pénalité, +2, 47 tirs)

Barbu ou moustachu, parfois imberbe (mais c’était rare), Eliot Antonietti a beaucoup fait parler de lui pour son look. Mais le grand guerrier n’est pas qu’un joueur à la barbe fleurie. C’est aussi un personnage attachant dans le vestiaire, et en dehors. Car c’est plutôt du « bon côté » qu’il essaie de voir les choses.

Comme Christian Marti (que nous aborderont ces prochains jours), Eliot est une des inconnues en début de saison. Certes, il a déjà vécu une saison complète avec les grands et il aborde son quatrième exercice avec la première équipe, mais son jeune âge apportait quelques interrogations.

Antonietti a connu une saison à son image : sans grandes erreurs, mais sans se mettre en avant. Il a été au service de l’équipe comme il sait si bien le faire, n’étant en rien gêné par cette blessure qui l’a privé de quatre rencontres au mois de novembre.

Comme il l’a déclaré dernièrement, Eliot ne va pas chercher à accumuler les points. En 2013-2014, il a accumulé huit points en saison régulière ; cinq d’entre eux l’ont été en deuxième moitié d’exercice. Il a connu une belle soirée le 24 janvier contre Lugano avec une récolte de deux buts.

Playoffs

(12 matchs, 1 point, 12 minutes de pénalité, -2, 16 tirs)

Les Playoffs d’Eliot peuvent se résumer en deux temps. Contre Lugano, il a été à la hauteur des attentes placées en lui. Son solide jeu défensif lui a permis de terminer les quarts de finale avec un bilan positif (+2). Il continue, comme tout le GSHC, sur sa lancée lors de l’Acte I contre Zurich.

Par contre, pour la suite des demi-finales, il est mis en difficulté par la vitesse des Lions. Cela peut se mettre sur son manque d’expérience à ce niveau, quelque chose qu’il aura l’occasion de corriger en 2014-2015.

Multimédia

Statistiques

Ouvrir/Fermer la légende
B
Buts
Bs
Buts (supériorité numérique)
Bi
A
Assists
+/-
Plus / Moins
Pe
Penalité en minutes
Min
Temps joué en minutes
Sr
Nombre de shoot reçu
Be
Buts encaissés
Bb
But encaissé en box-play
Mc
Matchs commencés par le gardien
Me
Matchs où le gardien est entré en cours de jeu
Ms
Matchs où le gardien est sorti en cours de jeu
Cg
Cargill Cup

Highlights

Meilleur(s) buteur(s)
Meilleur(s) assist
Le plus pénalisé
Le meilleur +/-