Ensemble, toujours !

FR | EN

09 juillet 2014

Rétrospective 2013-2014 – Alexandre Picard

La saison européenne a touché à sa fin et il est temps pour gshc.ch de se replonger une dernière fois dans l’exercice écoulé. Au cours de cette rétrospective 2013-2014, nous allons revenir sur le parcours de chaque joueur ayant porté le maillot grenat au cours de l’exercice, soit un total de 33 athlètes. Nous n’écrirons toutefois pas autant de rétrospectives, mais regrouperont, parfois, certains joueurs qui partagent un point commun. Aujourd’hui, c’est un des favoris du public qui est à l’honneur.

Saison régulière

(41 matchs, 29 points, 148 minutes de pénalité, +4, 84 tirs)

Alexandre possède son style de jeu : parfois efficace offensivement, parfois très physique. Son envie de ne rien lâcher plaît aux supporters. Ce style entier lui vaut parfois d’être plus surveillé que d’autres, car il n’hésitera pas à jouer physique pour renverser l’élan d’un match.

Le Québécois aime les matchs à plus forte tension. Les Playoffs, oui (voir ci-dessous), mais Alexandre a assimilé les particularités des Championnats européens, à savoir les derbies. Cette saison, il a été gâté avec quatre derbies supplémentaires : ceux contre Lausanne.

Mais Picard a aussi dû revêtir le costume d’étranger surnuméraire, un rôle ingrat, mais qu’il a accepté pour le bien de l’équipe. Après le MSC Winter Classic, il a ainsi été écarté pendant cinq matchs. Mais Alexandre a travaillé pour l’équipe aux entraînements et s’est maintenu en forme en dehors de la glace dès qu’il en avait l’occasion. Il a pris le relais de Garrett Stafford en prenant les jeunes joueurs sous son aile à ce moment-là. Et cette pause forcée n’a pas altéré sa bonne humeur, ni ses performances.

Alexandre a été le septième compteur du GSHC en saison régulière. Il est le premier joueur du GSHC avec moins de 30 points (29). Il a connu deux matchs à trois points (deux buts et une assist à chaque fois) le 3 octobre contre Rapperswil et le 22 novembre à Fribourg. Il a également réussi deux matchs avec un but et deux assists (le 2 février à Davos et le 1er mars contre Bienne).

Playoffs

(11 matchs, 8 points, 26 minutes de pénalité, +3, 28 tirs)

Comme attendu, Alexandre a élevé son niveau de jeu lors des Playoffs. En effet, Picard est un joueur qui aime lorsque la tension et la pression augmentent comme lors des séries. S’il a eu un impact physique, c’est bien devant le but qu’il s’est montré efficace avec six buts en onze rencontres.

Au niveau comptable, il a de nouveau prouvé que les Playoffs étaient sa période préférée de la saison. Troisième compteur du Club, et neuvième de NLA, il a eu un impact pour son équipe sur les deux tours disputés par le GSHC.