Ensemble, toujours !

FR | EN

17 avril 2008

Vu du banc – « L’équipe a élevé son niveau» 2/3

Aujourd’hui, place au deuxième volet de notre « Vu du banc » spécial saison en compagnie de Chris McSorley. Dans ce numéro, nous évoquons le début de l’année 2008 jusqu’au début des Playoffs.

6 janvier 2008 : la victoire sur Berne
« C’est un autre moment très spécial de la saison. Notre équipe est une équipe qui refuse la défaite. Chaque fois qu’ils se sont retrouvés face à un meilleur compétiteur qu’eux, nos joueurs ont élevé leur niveau et ont performé devant leurs supporters. Une part de notre identité est le respect que nous accordons au soutien de Genève et des supporters. Nos joueurs veulent vraiment donner le meilleur d’eux-mêmes devant leurs supporters et leur offrir la chance de voir une excellente équipe. »

Janvier et février : deux mois plus difficiles
« Après Noël, les équipes se battent pour leur vie. Après janvier, nous n’étions plus dans cette position grâce à l’avance que nous nous étions assurée. Une des rares équipes contre laquelle nous avons vraiment dû batailler était Zoug. Un autre grand moment de la saison était quand nous étions en lutte avec eux et que nous sommes allés nous imposer chez eux, le 25 janvier. Cette victoire a fait du bien au moral de l’équipe. »

Juraj Kolnik et Serge Aubin dans le Top-5 des compteurs
« C’est génial de voir comment nos joueurs performent. Notre équipe a créé beaucoup de situations offensives cette saison. Nous étions d’ailleurs tout proche d’être les meilleurs pour les buts marqués à cinq contre cinq. Il faut d’ailleurs en donner le crédit aux joueurs. De plus, notre jeu en supériorité et en infériorité numérique était excellent cette saison. Pour moi, en tant qu’entraîneur, c’était très gratifiant de voir nos meilleurs joueurs exceller tout au long de la saison ainsi que de voir le soutien qu’ils ont eu de nos lignes défensives. »

Le quart de finale contre Rapperswil et la suspension de Kolnik
« Perdre Juraj était quelque chose de douloureux. Il est un de nos joueurs clés. Personnellement, je n’ai jamais été d’accord avec la suspension, mais c’est une décision de la Ligue. L’équipe a perdu Serge Aubin durant la série, elle a rempli le « trou » laissé par le Québécois ; l’équipe a perdu Juraj Kolnik, elle a élevé son niveau et a rempli le « trou » laissé par le Slovaque. Notre équipe a toujours trouvé un moyen de gagner malgré l’adversité. La série contre Rapperswil était difficile, mais notre équipe s’est montrée plus solide. »

Demain, retrouvez la suite de ce « Vu du banc » spécial avec de nouveaux thèmes abordés avec le Manager genevois.
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.