Ensemble, toujours !

FR | EN

16 octobre 2014

Newsletter – Octobre 2014

L’équipe du gshc.ch a profité de la Pink Night pour rencontrer Timothy Kast. L’ancien junior est de retour aux Vernets après un passage en NLB, avec un certain succès au HC La Chaux-de-Fonds. Mais, pour commencer, retrouvez notre témoin privilégié de cette saison : Chris Rivera.

Le témoin privilégié : Chris Rivera


GSHC.CH : « Salut Chris. Quelle analyse portes-tu sur le 1er tour ? »
Chris Rivera : « Nous avons eu des hauts et des bas. A la différence des autres années, nous avons eu beaucoup de matchs compétitifs entre la Champions Hockey League, la Coupe Suisse et le reste. Maintenant, nous devons régler encore beaucoup de détails. Il y a eu, jusqu’ici, du négatif et du positif mais nous n’allons garder que le positif pour rester dedans et aller de l’avant. »

GSHC.CH : « Comment expliques-tu le passage à vide de l’équipe ? »
Chris Rivera : « Il y a eu des matchs différents. Nous avons rencontré des hauts et des bas du fait d’avoir joué contre des équipes ayant des niveaux de jeux différents. En ce moment, les jambes sont lourdes et, mentalement, cela devient quand même très dur, car nous avons déjà beaucoup voyagé et joué énormément de matchs. Nous essayons de rester dedans, mais nous ne sommes pas habitués à ce genre de situation. Toutefois, je pense que c’est positif car, en milieu de saison, nous aurons les jambes qu’il faut pour aller plus haut. »

GSHC.CH : « Est-ce que toutes les rumeurs sur un éventuel départ de Goran ne perturbe-t-il pas l’équipe ? »
Chris Rivera : « Non, non. Chaque année c’est pareil avec des rumeurs sur le départ de joueurs mais ce ne sont que les journalistes qui disent n’importe quoi… »

GSHC.CH : « D’ici quelques minutes, nous allons interviewer Tim Kast. Que peux-tu nous dire sur lui ? »
Chris Rivera : « Déjà, c’est un Genevois. Puis, c’est un joueur très technique, rapide et vraiment bon avec le puck. Par contre, il est un peu psychopathe et n’hésitez pas à lui demander pourquoi. »

GSHC.CH : « Présente-nous Tom Pyatt ? »
Chris Rivera : « C’est quelqu’un de très discret dans le vestiaire. Depuis qu’il est arrivé, il ne dit pas grand-chose, mais il travaille tous les jours comme un acharné. Il a aussi de très bonnes mains. Il me fait penser un peu à Matthew Lombardi dans son style de jeu et je pense qu’avec le temps, il va commencer à devenir extrêmement bon. Sur la glace, il donne tout et c’est ce qui est demandé à un étranger. »

Question décalée
GSHC.CH : « Avec quelle personnalité voudrais-tu partager un repas, une soirée et que choisirais-tu sur la carte ? »
Chris Rivera : « J’irais manger avec Wayne Rooney un Mac Do ! »

L’interview du mois : Timothy Kast


GSHC.CH : « Salut Timothy. Est-ce que le fait de jouer à Genève, devant ton public ne te mets pas plus de pression ? »
Tim Kast : « Il est clair que, en tant que Genevois, j'ai toujours envie de bien faire ici. En plus, venant de NLB, j’en ai toujours le désir. Parfois, cela me mets trop de pression et je fais des petites erreurs sur la glace. J’apprends tous les jours et je m’adapte avec l’équipe. Les gars sont super avec moi et ils m’aident beaucoup. Cela va de mieux en mieux et c’est une belle expérience. »

GSHC.CH : « Pourquoi avoir choisi de revenir à Genève ? »
Tim Kast : « Il faut toujours viser plus haut dans la vie, et c’était une bonne opportunité pour moi d’atteindre enfin mon but en jouant en Ligue A. Quand vous êtes sportifs professionnels, vous cherchez toujours à jouer le plus haut possible et à aller au maximum de votre performance. Au moment où Genève s’est présenté, je n’ai pas hésité, car c’est mon club, c’est ma ville et c’est l’endroit où vit ma famille. »

GSHC.CH : « Quelles sont tes qualités sur et hors de la glace ? »
Tim Kast : « Sur la glace, je suis quelqu’un qui voit normalement bien le jeu, qui anticipe bien et qui est capable de faire de bonnes passes. Je suis plutôt un faiseur de jeu et j’amène aussi de la vitesse ainsi que de l’agilité. En dehors de la glace, je suis quelqu’un d’assez discret et je ne parle pas beaucoup car je suis assez réservé. »

GSHC.CH : « Et tes défauts ? »
Tim Kast : « Alors ça, il y en a "à la pelle" ! Sur la glace, j’ai un peu plus de peine physiquement par rapport aux autres, car je suis un peu moins costaud et cela me demande un travail supplémentaire. Je suis peut-être un peu trop réservé car, des fois, les gens ne savent pas tellement ce que je pense et ils s’imaginent des choses. Ils peuvent aussi croire que je ne suis pas de bonne humeur car je ne suis pas d’une nature assez souriante, mais cela ne reflète pas mon humeur du moment. »

GSHC.CH : « Es-tu impatient de monter à Davos pour défendre la Coupe Spengler ? »
Tim Kast : « Oui ça sera génial ! Chaque année entre Noël et Nouvel An, je regarde la Coupe Spengler en famille à la maison. Alors là, c’est génial de pouvoir y participer une fois. Je pense que cela va être une expérience incroyable avec l’équipe et, si je peux jouer là-bas, cela va être super cool. En tout cas, j’ai hâte d’y être ! »

GSHC.CH : « Chris Rivera nous a dit de toi que tu es un psychopathe. Que réponds-tu à cela ? »
Tim Kast : « Ah, c’est à cause de ma tête ! "Jimmy" peut aussi vous dire que j’ai un peu le masque. Les gens croient que j’ai envie de tuer tout le monde mais, en fait, je suis quelqu’un de sympa. Il est vrai que, au premier abord, ils peuvent avoir une fausse opinion sur moi mais, lorsque les gens me connaissent mieux, tout rentre dans l’ordre. »

GSHC.CH : « Et, pour finir, as-tu quelque chose à dire au public ? »
Tim Kast : « Continuez à nous soutenir ! Il est clair que, pour moi, c’est toujours un plaisir de jouer ici car j’ai beaucoup d’amis dans les fans et je connais beaucoup de monde. Ce sont des gens qui sont toujours contents de venir à la patinoire. Je pense qu’à chaque fois que nous venons aux Vernets, c’est une grande fête du hockey et c’est génial. Du coup, continuez à nous soutenir car nous ferons de notre mieux pour pouvoir vous donner de la joie et de vous faire passer des bons moments ! »