Ensemble, toujours !

FR | EN

27 juillet 2015

Les adversaires de l’été – Storhamar Hamar

Après quatre matchs de préparation, le Genève-Servette Hockey Club va s’attaquer à un gros morceau : la Champions Hockey League. Le samedi 29 août, les Aigles recevront le Storhamar Hamar, avant de se rendre en Norvège le jeudi 3 septembre.

Storhamar Hamar
Comme de nombreux clubs scandinaves, Storhamar Hamar est une entité multisports. Son nom complet est Storhamar Idrettslag et est actif aussi bien dans le hockey sur glace, le football, le handball ou le patinage artistique.

Les activités hockey sur glace commencent en 1957. L’équipe a la particularité d’avoir évolué jusqu’en 1981 en extérieur, avant de prendre ses quartiers dans la Storhamar Ishall. Après les Jeux Olympiques de 1994, Storhamar se déplace de quelques mètres en prenant possession de la patinoire olympique (short track et patinage artistique) construite juste à côté.

Ce n’est qu’après ce déménagement que les « Dragons » ont mis la main sur le titre de Champion de Norvège. Ils ont décroché la couronne à six reprises (1995, 1996, 1997, 2000, 2004 et 2008). Storhamar auraient pu en ajouter une septième cette saison, mais le SIL a dû s’avouer vaincu face aux Stavanger Oilers, les maîtres absolus de la GET-Ligaen depuis quatre saisons.

Patinoire
L’Hamar OL-Amfi a été construite pour les Jeux Olympiques d’hiver de 1994 organisé à Lillehammer (ville située 60 km plus au Nord). D’une capacité de 6'091 places, elle est la plus grande structure en bois d’Europe du Nord. Elle est également connue sous le nom de Nordlyshallen, la salle des aurores boréales.

Elle est située à environ trois kilomètres du centre-ville et de la gare. La patinoire est desservie par les bus de Hedmark Trafikk : les lignes B1 (arrêt Jønsrudløkka) et B2 (arrêt Hamar OL-Amfi) partent de la gare et s’arrêtent à trois minutes à pied environ de la patinoire.

Hamar : que voir
Ayant été une ville olympique, Hamar possède une autre structure datant des JO de 1994 : le Vikingskipet, ou bateau viking. Ce nom a été choisi parce que le toit ressemble à la coque d’un bateau. C’est également une patinoire, mais de patinage de vitesse et de bandy, qui sert également pour d’autres événements plus ou moins sportif.

Côté musées, il y a le Hedmarkmuseet og Domkirkeodden qui s’articule autour des ruines d’une cathédrale médiévale, permettant d’explorer l’évolution de la région depuis le Moyen-Âge, et le Norsk Jernbanemuseum, le musée du chemin de fer en Norvège.

Enfin, pour les amateurs de littérature, le livre Olav Audunssøn de Sigird Undset voit une partie de son action se dérouler dans le Hamar médiéval, dont une partie vers les ruines de la cathédrale.