Ensemble, toujours !

FR | EN

01 juin 2015

Rétrospective 2014-2015 – Champions Hockey League

Cette année, la rétrospective de la saison 2014-2015 va s’intéresser aux différentes compétitions auxquelles le Genève-Servette Hockey Club a pris part. Retour en six volets sur une saison bien remplie, et qui a vu les Grenat voyager à travers l’Europe.

Suède, Autriche et France

Grâce à sa qualification en demi-finale lors des Playoffs 2014, le GSHC était invité à disputer la première édition de la nouvelle Champions Hockey League. Lors du tirage au sort du 21 mai 2014, les Aigles se retrouvent dans le même groupe que les Frölunda Indians (Göteborg, Suède), le EC Villacher SV (Autriche) et les Diables Rouges de Briançon (France).

Il faut toutefois attendre le 21 août pour que la CHL soit une réalité visible. Sur la glace des Vernets, les Grenat, tout de noir vêtu pour des raisons de cohésion esthétique, reçoivent les Suédois de Frölunda. Si ces derniers sont les favoris du groupe, ils se heurtent à une formation servettienne en pleine forme et qui s’impose 4-3. Deux jours plus tard, c’est au tour des Autrichiens de Villach de venir à Genève. Après avoir mené 2-0 au bout du 1er tiers, les visiteurs doivent s’incliner 4-2 face aux Genevois.

La CHL se conjugue ensuite en mode « déplacement ». Avant la reprise de la National League A, les Aigles s’envolent à Göteborg. Au Scandinavium, les Indians prennent leur revanche et s’imposent largement (7-3). Cela n’empêche pas la vingtaine de supporters genevois d’animer la grande enceinte avec, notamment, une chenille sous les yeux incrédules de la sécurité et des supporters locaux. Deux jours après, c’est en car que les hommes de Chris McSorley et une centaine de supporters rejoignent Briançon. Dans la petite patinoire René-Froger, c’est une démonstration servettienne (7-2) qui permet de flirter avec la qualification pour la suite de la compétition.

Il faut attendre la fin septembre pour retrouver les Aigles en CHL. Cette fois-ci, c’est à Villach que le GSHC se déplace. Aucune chance n’est laissée aux Autrichiens et c’est un sec 5-0 qui ouvre les portes des huitièmes de finale aux Grenat. La venue des Français début octobre pour la dernière rencontre de groupe sera, pour la forme, pliée 5-1 par les Servettiens ; mais le score ne s’est réellement dessiné que dans les dernières minutes, la faute à des Diables Rouges accrocheurs.

Un petit tour en Finlande

Deuxième de son groupe, deuxième des deuxièmes, le GSHC est largement qualifié pour les Playoffs de CHL. Le tirage au sort du 10 octobre envoie les Aigles en Finlande, à Lappenraanta plus précisément. Malgré une meilleure fiche, Genève est l’équipe moins bien classée (2e de groupe contre vainqueur de groupe) et reçoit donc le match aller le 4 novembre.

Comme contre Villach, les Grenat n’encaissent pas de but (2-0). Ce résultat laisse entrevoir des chances de qualifications pour les quarts de finale. Mais les Genevois savent qu’ils doivent soit s’imposer en Finlande, soit faire match nul, soit s’incliner d’un but sous peine de temps supplémentaire, voire d’élimination. Le 11 novembre, SaiPa met toutes ses forces dans la bataille et est en passe de se qualifier lorsque Noah Rod inscrit le 2-4 à 55 secondes du terme juste devant les quelques courageux Genevois à avoir fait le déplacement. Toutefois, la prolongation ne départage pas les deux équipes et, aux tirs au but, Lappenraanta arrache sa qualification pour le tour suivant.

Bilan

Personne ne savait à quoi s’attendre avant le coup d’envoi de la CHL. Côté genevois, cela a été une réussite sportive et populaire. Les Aigles pouvaient légitimement viser les huitièmes de finale, ils y sont parvenus, faisant mieux que toutes les équipes suisses-allemandes, dans une compétition dominée, au final, par les Suédois et les Finlandais.

Au niveau populaire, les Genevois ont été 18'781 à se déplacer aux Vernets pour découvrir les Frölunda Indians, Villach, les Diables Rouges de Briançon et SaiPa Lappenraanta. Ce total n’a été battu que par trois équipes (Luleå, Oulu et Frölunda), mais qui ont accueilli plus de match. A la moyenne de spectateurs, Genève finit cinquième, derrière trois clubs allemands (Berlin, Mannheim et Hambourg) et Košice, mais devant Berne, l’équipe qui domine le classement européen des spectateurs années après années !

Il ne faut pas oublier non plus les Genevois qui ont également été supportés les Aigles aux quatre coins de l’Europe, apportant une touche d’exotisme dans les patinoires visitées. Bravo à eux pour cette belle aventure.