Ensemble, toujours !

FR | EN

13 mars 2015

Le quart de finale en quelques chiffres

Au lendemain de la fin du quart de finale entre le Genève-Servette Hockey Club et le Hockey Club Lugano, gshc.ch vous propose de revenir en quelques chiffres sur cette série de Playoffs.

4

Les deux équipes ont eu besoin de leurs deux gardiens lors de cette série. Tant Gauthier Descloux qu’Elvis Merzļikins ont été appelés à relever le titulaire lors d’un match (Acte IV pour Descloux, Acte VI pour Merzļikins). A la différence du Letton à licence suisse, le jeune portier grenat en plus a disputé un match complet en raison de la suspension de Robert Mayer lors de l’Acte II.

4

A l’issue de l’Acte VI, le classement des compteurs comptent quatre Servettiens dans le Top-5. Cody Almond mène le bal avec huit points, et est accompagnés par Romain Loeffel (six points), Matt D’Agostini et Taylor Pyatt (cinq points). Seul « intrus » : le Biennois Pär Arlbrandt (sept points).

5

Les unités spéciales allaient faire la différence dans cette série. Si les supériorités numériques se sont, au finale, neutralisées sur la production (cinq buts chacune), le jeu en infériorité numérique des Aigles a été le meilleur avec cinq réussites. (aucune pour Lugano).

18

Les étrangers des deux équipes ont inscrit un total cumulé de 18 points. Mais les Genevois ont été les seuls à tous inscrire des points. Du côté de Lugano, Tommi Paakolanvaraa, qui n’a joué qu’un match, n’a pas non plus inscrit le moindre point.

201

Les Aigles ont adressé 201 tirs en direction des buts luganais. 186 l’ont été contre Daniel Manzato, 14 contre Elvis Merzļikins et un dans la cage vide. A titre de comparaison, les Tessinois n’ont tiré que 168 fois (134 contre Robert Mayer, 34 contre Gauthier Descloux et une fois dans la cage vide).

5

En battant Lugano hier soir, les Aigles ont décroché leur cinquième qualification en demi-finale en onze participations aux Playoffs de National League A depuis la promotion de 2002.