Suisse vs France

Suisse

()

3:4

France

L'équipe de Suisse s'est inclinée 4-3 après prolongation contre la France en match amical à Genève. L'attaquant de Fribourg Gottéron Charles Bertrand a donné la victoire à la sélection tricolore.

Il fallait s'y attendre, la France fessée la veille par la Suisse à Sierre ne s'est pas présentée aussi conciliante aux Vernets. Elle a même pris l'initiative tout au long du premier tiers-temps. Avant l'ouverture du score par Damien Fleury qui a profité d'une hésitation de Robert Mayer (11e), les hommes de Philippe Bozon s'étaient créé trois véritables chances de but, dont un poteau de Sacha Treille.

Pendant une moitié de match, les Suisses ont paru absents. Les héros de la veille - Hischier, Kurashev, Fiala - étaient retombés dans une étonnante léthargie. Ils avaient laissé la place à Noah Rod ou Denis Hollenstein pour animer un peu l'offensive. La sélection helvétique peut être redevable à Gregory Hofmann d'avoir réveillé leur équipe et les spectateurs sur son coup de canon de l'égalisation (1-1/30e).

Dès lors, tout est paru plus simple pour les joueurs de Patrick Fischer. Bertaggia, déjà double buteur à Sotchi, a profité d'une succession d'erreurs de la défense française et d'un tir de Praplan pour donner l'avantage à la Suisse. Puis, au début de la troisième période, Nico Hischier a réédité son coup de Sierre. Il a déboulé sur l'aile gauche cette fois-ci pour ajuster le filet de Hardy (45e). La Suisse avait retourné la rencontre et pouvait envisager une nouvelle victoire face à la France, un adversaire qu'elle ne rencontrera pas à Bratislava lors du Championnat du monde.

C'était sans compter sur une succession de pénalités malvenues côté helvétique. Les Français ont pu revenir grâce à Fleury (49e) et Chakiachvili (53e) à chaque fois à 5 contre 4. Avant le 3-3, les Suisses avaient réussi à contenir plus d'une minute en double infériorité numérique grâce au portier Descloux et à l'esprit de sacrifice de Rod.

Puis, dans la prolongation, alors que la Suisse cherchait le k.-o., la France a pu partir en contre et Bertrand a crucifié Descloux d'un maître-tir après 51'' de temps supplémentaire.

Suisse - France 3-4 ap (0-1 2-0 1-2 0-1)

Les Vernets: 5820 spectateurs

Arbitres: MM. Salonen, Hebeisen; Kaderli et Castelli.

Buts: 11e Fleury (Gallet) 0-1. 30e Hofmann 1-1. 35e Bertaggia (Praplan) 2-1. 45e Hischier (Rod) 3-1. 49e Fleury (5 c 4) 3-2. 53e Chikiachvili (Fleury/5 c 4) 3-3. 61e Bertrand 3-4.

Suisse: Mayer (30e Descloux); Rathgeb, Moser; Loeffel, Genazzi; Glauser, Kreis; Fora, Frick; Rod, Müller, Bertaggia; Praplan, Hischier, Hofmann; Ambühl, Kurashev, Fiala; Riat, Fuchs, Hollenstein; Walser. Entraîneur: Fischer.

France: Hardy; Manavian, Crinon; Hecquefeuille, Gallet; Thiry, Dame Malka; Chakiachvili, Dusseau; Bertrand, Guttig, Perret; Fleury, Claireaux, T. Bozon; Rech, Ritz, Treille; Valier, Berthon, Leclerc; Di Dio. Entraîneur: P. Bozon.

Notes: la Suisse sans Berra, Marti, Bertschy (surnuméraires) ni Josi et Weber (pas encore arrivés). Tir sur la transversale: Treille (6e). Temps mort: Suisse (60e).

Pénalités: 5 x 2’ contre la Suisse; 4 x 2’, 1 x 10’ (Dame Malka) contre la France.

This website is using cookies for statistics, site optimization and retargeting purposes. You consent to our cookies if you continue to use this website. Read more here.